Soutenez le PS

Adhérez au PS

L´indépassable norme managériale

Étienne Rodin, L´horreur managériale, gérer, instrumentaliser, détruire, Paris, éditions L´échappée, 126p.

Augmenter la productivité avec des coûts moindres. Pour celui qui n´est pas convaincu de l´absurdité de l´impératif managérial, le livre d´Étienne Rodin est un grand bonheur. Il ne s´agit pas seulement d´un pamphlet politique, mais d´une véritable déconstruction de l´idéologie managériale avec laquelle nous fonctionnons tous les jours. Jeu des étiquettes, carrières bureaucratisées verticales, développement des référentiels de qualité, valorisation des compétences, culte mental de la discipline managériale, telles sont les bêtises de la soi-disant philosophie du management qui dévitalise les collectifs.

Accepter de manière béate l´idéologie néolibérale en faisant du marché un horizon indépassable de notre temps, telle serait notre condition selon Étienne Rodin. Le diagnostic est sans failles, il montre comment le système capitaliste récupère les tentatives d´alternative au moyen de l´idolâtrie managériale. La démocratie participative est un trompe-l´œil masquant en réalité un dressage plus subtil des consciences aux normes inhumaines de l´absolu financier. Cette affirmation mériterait selon nous des nuances, dans la mesure où la diversité des pratiques participatives plaiderait davantage pour une forme réelle d´innovation dans les politiques publiques à mener.

La responsabilité sociale des entreprises, l´illusion autonome sont autant de déclinaisons des stratégies de récupération qui étouffent la créativité et l´intelligence collective. L´hystérie managériale n´améliore pas les relations humaines et se révèle contre-productive, elle illustre le devenir des sociétés occidentales de plus en plus bureaucratisées.

Certes, le livre en reste au diagnostic sans explorer les possibilités de résistance à l´intérieur des entreprises à cette soft-idéologie. La critique devrait permettre de questionner en profondeur les manières d´échapper ou de contourner ce système de normes. L´horreur managériale fait suite à L´horreur économique publié quinze ans plus tôt par Viviane Forrester et qui avait eu une influence profonde sur le mouvement altermondialiste. Un ouvrage à conseiller pour déconstruire les méthodes managériales au service du capitalisme financier.

Christophe Premat

Compte-rendu paru dans la revue Territoires, revue indépendante qui est une référence en matière de démocratie participative

voir : http://www.adels.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.